Comment donc choisir son framework ?

Un ensemble de frameworks

Le développement d’applications informatiques implique souvent sa normalisation et son accélération. Les développeurs sont souvent emmenés à choisir un framework pour des raisons que nous avions évoquées dans le précédent article. L’utilisation d’un Framework nécessite la prise en compte d’un certain nombre de considérations :

  • Le choix du Framework est important. En effet, s’il s’agit d’un Framework soit payant ou libre, il faut tout d’abord s’assurer que celui-ci est maintenu. L’utilisation d’un Framework commercial pour les développements rend dépendant de la société qui édite ce Framework. Si la technologie sous-jacente évolue, s’il y a des bugs dans le Framework, si vous avez besoin de nouvelles fonctionnalités, etc., il sera donc indispensable de s’assurer que l’éditeur du Framework maintienne à niveau le Framework et soit à même de proposer des mises à jour. Enfin, il faudrait se baser aussi sur le nombre d’utilisateurs du Framework, ce qui est en général, là aussi, un bon critère de qualité.
  • L’évaluation du Framework est le second point. En effet, il faut s’assurer que le Framework de développement réponde à nos besoins et corresponde à notre manière de réaliser les applications. Il nous faut également vérifier le support associé au Framework, comme la documentation utilisateur, la formation ou la prise en main, le transfert de compétence, etc.
  • Il faut prévoir un temps de formation et de mise à niveau sur le Framework. Que ce Framework soit libre ou qu’il soit payant, il faut dans tous les cas prévoir un temps de formation pour les développements. Ce temps préalable peut apparaître comme une contrainte, mais l’utilisation du Framework permettra d’accélérer grandement le temps de développement, et on en sortira gagnant. D’un autre côté, le Framework «cache» certains points techniques, et la formation à l’utilisation pourra être simplifiée et accélérée.

Vu les définitions et les avantages ci-dessus présentés, quel Framework faut-il alors choisir? La réponse parfaite à cette question serait : «choisissons un framework conçu par nous-même pour notre application.» Mais dans ce cas, notre Framework sera spécifique à un problème ponctuel et donc peut être très vite désuet si les spécifications de l’application changent ou si l’on doit attaquer un nouveau projet.

Et un Framework d’éditeur ou propriétaire? Là c’est encore plus dangereux car l’entreprise –donc le projet– est alors étroitement dépendante de l’éditeur dont c’est un peu le but. Les Framework d’éditeurs, lorsqu’ils ont des bibliothèques livrées sans sources, n’offrent pas cette garantie fondamentale qu’est la recompilation du code source et présentent ainsi un risque réel pour le patrimoine applicatif de l’entreprise. Il ne reste plus alors que les Framework Open source qui présentent des avantages importants mais chacun avec des particularités qu’il faudrait alors connaître.

Il existe un grand nombre de frameworks. Et pour chaque langage, une liste non exhaustive est faite sur cette page Wikipedia pour vous donner un aperçu du paysage de cette technologie.

Partager sur les réseaux sociaux