Etes-vous vraiment auteur de votre code ?

Ordinateur avec un éditeur de code ouvert

Si on ne vous a jamais posé cette question, c’est soit parce que le code dit clairement de qui il est, soit on connait implicitement l’auteur. Hier j’ai reçu un mail d’un enseignant chercheur qui a trouvé mon code sur internet et me sollicitait pour l’adapter à ses besoins. Il s’agissait de diapositives $\LaTeX$ que j’ai mis en ligne pour permettre surtout au monde scientifique de créer de belles présentations agréables à leur auditoire. Ce travail est disponible sur Overleaf et sur Github.

Dans le monde du logiciel libre, il est très courant de voir au début de chaque fichier de code, le nom et l’adresse mail de l’auteur ou des collaborateurs. Ceci est surtout motivé par le fait que les échanges entre codeurs se faisaient par mail. C’est d’ailleurs par mail que Linus Torvalds a annoncé le début de son aventure Linux au monde informatique en 1991.

Ce mail que j’ai reçu hier m’a rappelé encore une fois l’utilité de cet acte. Hormis les requêtes concernant le fonctionnement du code, j’ai reçu des requêtes sur l’implémentation de technologies sur lesquelles j’ai travaillé et donc j’ai partagé le résultat. C’est le cas des bases de données orientées graphes dont la présentation est sur Slideshare.

En souvenir de mes années en classes d’ingénieurs, j’aimais écrire le code et le partager, bien que je ne connaissais pas Github ni Gitlab, ou similaires. A chaque devoir de groupe, je m’efforçais de mettre à disposition des camarades ce que je peux. Alors qu’on validait un devoir, l’enseignant s’est rendu compte d’une situation. Le code que présentaient certains camarades avait une annotation :

@author Koffi Sani

Il demanda donc aux étudiants s’ils étaient l’auteur de leur code. Tout naturellement, ces derniers ont affirmé l’être, ignorant qu’une preuve traine dans presque chaque fichier de leur projet. L’enseignant revint donc sur la note qu’il m’avait donnée, en l’augmentant significativement. La note n’est pas l’objectif à poursuivre lorsque nous codons à l’école. Mais ici, il permet de rémunérer un effort.

Êtes-vous vraiment auteur de votre code ? Prenez la peine de signer votre code. Mais attention !!! Comme le dit clairement le site integrity.mit.edu, lorsque vous prenez un (bout de) code d’une personne, prenez le soin de le créditer. Ceci donne une valeur à votre travail.

Partager sur les réseaux sociaux